Cinq façons simples de garder vos fruits et légumes fraisComme, approuvé par l’organisation PETA (Pour une Ethique dans le Traitement des Animaux), le Hug A Vegetarian Day (embrassez un végétarien aujourd’hui), célébré cette année le 24 septembre, est une journée de reconnaissance des végétaliens et des végétariens de manière amusante – et rien ne communique mieux l’amour et le respect qu’un câlin.

Au fil des années, ceux qui ont adopté une vie sans viande ont marqué l’occasion, notamment en se rapprochant les uns des autres lors d’événements, en partageant des photos de personnes et d’animaux dans des étreintes chaleureuses et, d’une manière générale, en soulignant à nouveau l’importance de dire un grand NON à la viande.

Malheureusement, le COVID-19 faisant toujours rage, il y a probablement eu peu d’étreintes cette année. Toutefois, les protocoles de distanciation sociale ne devraient pas nous empêcher d’honorer les végétaliens et les végétariens de notre entourage.

Depuis sa création, QNET s’est fait le champion d’un mode de vie durable, sans viande. Nous avons donc quelques connaissances sur le sujet. Voici cinq façons de vous joindre à nous et de contribuer à la cause sans viande :

Changez votre régime alimentaire

Il n’est peut-être pas facile d’y renoncer, mais vous devez savoir que les preuves montrent que la viande n’est pas essentielle au régime alimentaire humain.

En outre, sa consommation ne rend pas service à la Terre. En tant qu’industrie, la production de viande à grande échelle contribue à la destruction des réserves forestières et augmente les gaz à effet de serre tels que le méthane, le dioxyde de carbone et l’oxyde nitreux.

Alors si vous voulez vraiment montrer aux végétaliens et aux végétariens de votre entourage à quel point ils comptent pour vous, pensez à commencer par votre alimentation.

Adoptez le bio

Ne vous y trompez pas. Décider de supprimer la viande de votre alimentation serait formidable !

Mais vous pouvez aussi commencer par envisager de passer au bio.

Dans le domaine de l’agriculture, le terme « biologique » désigne la culture de plantes de manière naturelle et durable. Cela signifie qu’il n’y a pas d’engrais de synthèse ni de pesticides toxiques.

Il est vrai que les fruits et légumes biologiques peuvent coûter un peu plus cher. Mais c’est parce que les méthodes de production demandent plus de travail et garantissent que les plantes et les animaux ne sont pas affectés.

C’est un petit prix à payer pour assurer la santé de la planète (et la sienne), n’est-ce pas ?

Supprimez le plastique

Quel est le rapport avec le plastique ? Eh bien, en fait, beaucoup de choses !

L’un des principaux objectifs d’un régime sans viande est de protéger les animaux. Or, les déchets plastiques ne se décomposent pas naturellement, d’où un problème de déchets gigantesque et des menaces croissantes pour la faune.

Chaque année, on signale que de plus en plus d’animaux sont blessés par les déchets plastiques, la vie marine étant particulièrement vulnérable.

Il est pourtant facile de faire sa part. Arrêtez de jeter vos déchets et choisissez des emballages organiques et recyclables chaque fois que possible. Par exemple, vous pouvez commencer par décider de n’utiliser que des sacs réutilisables au lieu de sacs en plastique à usage unique lorsque vous faites vos courses.

Arrêtez de nourrir les oiseaux !

En ce qui concerne les dommages causés aux animaux, voici une information cruciale : lorsque vous voyez des panneaux dans des lieux publics vous demandant de ne pas nourrir les oiseaux, ne les nourrissez pas !

Vous pensez peut-être que vous êtes gentil en partageant votre sandwich avec les canards du parc. Malheureusement, les glucides contenus dans le pain peuvent contribuer à une maladie appelée « aile d’ange », qui entraîne des lésions des articulations des ailes et rend les oiseaux incapables de voler.

Si vous voulez faire une différence pour nos amis à plumes, un don à un organisme de protection des animaux ou à un groupe de conservation des oiseaux est peut-être une meilleure solution.

Laissez tomber l’eau en bouteille

L’eau en bouteille est pratique, mais outre le problème évident de l’emballage plastique, vous êtes-vous déjà demandé comment l’eau était produite ?

Selon des études, si certaines eaux en bouteille disponibles dans le commerce proviennent de sources publiques, il existe aussi de l’eau provenant de sources naturelles.

Le problème est le suivant : de nombreuses sources naturelles ne peuvent pas supporter la quantité d’eau utilisée à des fins commerciales et finissent par s’assécher, ce qui a un impact négatif sur les écosystèmes naturels.

La meilleure solution serait donc de filtrer l’eau potable ordinaire. Vous pouvez utiliser des systèmes de filtration comme le HomePure Nova et transporter de l’eau potable purifiée dans des bouteilles réutilisables.

Vos amis végétaliens et végétariens vont vous adorer même si vous ne pouvez pas les embrasser pour l’instant!