Au niveau mondial, l’industrie de la vente directe a connu une croissance importante au cours des dernières années. Avec plus de 116 millions d’entrepreneurs représentant des sociétés de vente directe dans le monde entier, selon la WFDSA (Fédération mondiale des associations de vente directe), les ventes au détail mondiales provenant de la vente directe se sont chiffrées à 190 milliards de dollars en 2017.

Cependant, malgré son succès et son envergure avérés, l’industrie continue de se débattre avec des allégations fréquentes et généralement non fondées.

Dans cet article, nous brisons certains des mythes les plus répandus sur la vente directe et nous vous aidons à mieux comprendre ce secteur en croissance.

Mythe 1: la vente directe est un système pyramidal

C’est une idée fausse courante, car les systèmes pyramidaux se présentent souvent comme des sociétés de vente directe pour gagner en crédibilité sur le marché. Cependant, il existe des différences significatives entre les deux. Les entreprises de vente directe sont des organisations légalement reconnues qui indemnisent les vendeurs directs pour la vente et le référencement de produits et services. Un système pyramidal peut également proposer des produits et services, mais gagner de l’argent en recrutant de nouveaux membres prime sur la vente de produits.

 

Mythe 2: les vendeurs ne sont pas de «vrais» entrepreneurs

Certaines personnes pensent que les vendeurs ne sont pas de véritables entrepreneurs en raison de la facilité d’accès que cette industrie offre aux personnes de tous les horizons. En outre, la vente directe ne nécessite pas de gros capital et peut également être réalisée à temps partiel. Alors que certains pratiquent la vente directe comme passe-temps pour générer un revenu supplémentaire, il n’en reste pas moins que les vendeurs doivent investir leur temps et leurs efforts pour produire des résultats. Expertise des produits, sens aigu des affaires, communication exceptionnelle et sens de l’organisation ne sont que quelques-unes des compétences nécessaires pour réussir dans le secteur de la vente directe, faisant de chaque vendeur un entrepreneur à part entière.

 

Mythe 3: L’industrie de la vente directe n’est pas réglementée

Comme tout autre secteur réglementé, le secteur de la vente directe a codifié des lois, des politiques commerciales et des directives claires à respecter. Aux États-Unis, la loi de 2016 sur les programmes promotionnels anti-pyramides, intitulée H.R.5230, a été créée pour poursuivre les systèmes pyramidaux illégaux, garantissant ainsi la protection des consommateurs. Les associations de vente directe du monde entier soutiennent pleinement cet acte. Cela garantit que la société de vente directe et le distributeur sont liés par des directives strictes.

En Inde également, le ministère de la Consommation a mis en place des lignes directrices sur la vente directe en 2016, qui doivent être mises en œuvre par chaque État. Les directives ont été formulées pour distinguer les entreprises frauduleuses des véritables vendeurs et protéger les consommateurs.

 

Mythe 4: Seul l’exécutif du plus haut niveau gagne tout son argent

Cette idée fausse a ses racines dans la comparaison des systèmes pyramidaux avec les sociétés de vente directe. Dans les systèmes pyramidaux, les personnes qui adhèrent très tôt gagnent la majeure partie de l’argent tandis que les nouvelles recrues se battent pour finalement gagner beaucoup moins d’argent. Dans une entreprise de vente directe, toutefois, des plans de rémunération rigides et transparents sont en place pour déterminer les incitations, les commissions et les récompenses. Les régimes de rémunération varient selon les sociétés de vente directe, mais ils garantissent que tous les membres de la société ont les mêmes chances de gagner un revenu, quelle que soit leur hiérarchie.

 

Mythe 5: Les produits de vente directe sont de mauvaise qualité

En raison de la stigmatisation entourant les sociétés de vente directe, on suppose que leurs produits sont inférieurs à ceux que l’on trouve sur le marché. Cela est loin d’être vrai, car souvent les entreprises de vente directe investissent des millions de dollars dans la recherche et le développement. Ils finissent par créer des produits uniques et exceptionnels qui, dans la plupart des cas, ne peuvent être trouvés dans aucun magasin de vente au détail. Ce ne serait pas le cas si les produits proposés par ces sociétés étaient inférieurs, voire équivalents, à des produits similaires sur le marché.

La vente directe présente de nombreux avantages. N’importe qui peut devenir un entrepreneur en vente directe, indépendamment du sexe, des diplômes, de l’âge, de la race et de l’expérience. Il vous donne la possibilité de choisir vos heures de travail, ce qui vous permet de choisir la vente directe comme source de revenu principale ou supplémentaire.

Malgré le statut légitime du secteur de la vente directe, certains mythes persistent. Ne les laissez pas vous influencer lorsque vous envisagez une carrière dans cette industrie. Le choix d’une entreprise ayant de solides antécédents mondiaux constitue généralement un moyen sûr de pénétrer le marché.

Cherchez toujours à bien comprendre ce modèle commercial et choisissez une entreprise après une recherche approfondie. Cette diligence vous aidera à prendre une décision éclairée et à faire de votre carrière dans la vente directe un succès.