samedi, décembre 10, 2022

La Coupe du Monde : Ce que la Coupe du Monde de la FIFA nous apprend sur la gestion d’une entreprise

Pour des milliards de fans de football, c’est le plus grand spectacle du monde, et ils n’ont pas tort ! Le spectacle qu’est la Coupe du monde de la FIFA n’a cessé de s’amplifier au fil des ans. L’édition de cette année au Qatar, la 22e du 20 novembre au 18 décembre, promet d’être la plus magnifique, la plus regardée et la plus chère de toutes.

Néanmoins, la compétition ne se résume pas à des stades ultramodernes, à un nouveau football révolutionnaire, à des avancées en matière de technologie de visualisation ou à des produits dérivés lucratifs. Il s’agit de 32 équipes nationales qui s’affrontent pour devenir la meilleure des meilleures équipes de football masculin et qui, ce faisant, captent les espoirs et les rêves du monde entier.

Au-delà de l’action sportive, il y a beaucoup à apprendre de la Coupe du monde, non seulement pour les fans de football, mais aussi pour les chefs d’entreprise et les propriétaires. À l’occasion de ce tournoi, voici cinq leçons tirées des Coupes du monde passées pour inspirer les entrepreneurs de QNET.

1. Les performances comptent plus que l’image de marque

Performance

Grâce à un marketing brillant et au succès de la Premier League anglaise, l’équipe nationale d’Angleterre fait partie des équipes de football les plus populaires au monde. Mais le succès n’est pas qu’une affaire de commerce, et le bilan montre que les Three Lions n’ont pas toujours été à la hauteur des attentes lors de la Coupe du monde.

Oui, l’image de marque et le marketing sont importants et, dans le cas de la vente directe, ils sont essentiels pour attirer l’attention des clients sur les propriétaires d’entreprises. Néanmoins, ils n’apportent de la valeur ajoutée à votre entreprise que si vous êtes concentré et professionnel, si vous atteignez vos objectifs et si vous servez vos clients avec dévouement.

2. Le talent ne garantit pas le succès

Talent

Tout comme le marketing, le talent et les compétences ne peuvent contribuer à la réussite des équipes que s’ils sont complétés par un travail acharné et de la discipline. En effet, il existe de nombreux exemples d’équipes extrêmement talentueuses – comme le Brésil en 1966 et l’Espagne en 2014 – qui ont été éliminées de la compétition par des adversaires moins illustres.

La leçon à tirer pour les entrepreneurs est donc que se reposer sur ses lauriers et son talent ne mène pas à la victoire. Augmenter ses dons entrepreneuriaux en se concentrant, en se dévouant, en faisant des efforts et en y croyant peut, cependant, vous donner une chance de vous battre.

3. Le soutien d’une communauté est essentiel

La passion et l’engagement des supporters ont aidé à soutenir de nombreuses équipes lors de la Coupe du monde. La campagne réussie de l’Islande en Russie en 2018 a été attribuée en partie à la dévotion des fans de l’équipe et à leurs applaudissements tonitruants de Vikings.

Pourtant, les relations solides ne se construisent pas en un jour, c’est pourquoi les entrepreneurs doivent s’efforcer de développer une communauté de soutien.

La loyauté, rappelez-vous, vient de la confiance, et pour gagner le soutien loyal des clients, des associés et des membres de l’équipe, il faut toujours s’efforcer de faire ce qui est juste.

4. La croyance est essentielle

Personne ne donnait une chance au Cameroun à Italie 1990. Une équipe d’inconnus avec seulement une poignée de joueurs professionnels, on s’attendait à ce que l’équipe s’effondre contre la puissante Argentine lors du match d’ouverture et soit rapidement expulsée de la compétition.

Ce qui s’est passé, cependant, est l’un des plus grands contes de fées de l’histoire de la Coupe du monde, car les combattants camerounais, poussés par la foi, ont battu les champions en titre et sont allés jusqu’en quart de finale !         

Les Lions indomptables d’Afrique ont-ils écouté les détracteurs qui les avaient éliminés ? Ont-ils tenu compte des avertissements concernant l’Argentine ? Sans doute. Mais ce qu’ils ont fait, comme tous les entrepreneurs qui ont dû faire face aux critiques, c’est aller de l’avant, confiants dans leurs capacités et dans leur cause.

5. Perdre n’est pas une fin en soi

Avec cinq titres à son actif, le Brésil est incontestablement la première nation de l’histoire de la Coupe du monde. Pourtant, une équipe qui n’a rien gagné est tout aussi vénérée que celle qui a remporté le trophée. La raison ? L’équipe de 1982, largement considérée comme l’une des meilleures équipes à ne jamais devenir championne, jouait avec authenticité et passion.

Oui, pour réussir dans le football, comme dans les affaires, il faut souvent atteindre des objectifs. Néanmoins, il est certainement possible de « gagner » aux yeux de vos clients et de vos pairs, même si vous n’y parvenez pas. La clé, cependant, est d’adopter une approche de classe mondiale, d’être authentique et de toujours donner le meilleur de soi-même.

Marquer des points demande des efforts

Effort

Le succès, comme le savent toutes les superstars de QNET, n’est pas une promenade de santé. Il faut faire encore plus d’efforts pour être considéré comme l’un des meilleurs. Pourtant, la Coupe du monde nous montre depuis près d’un siècle que la gloire est accessible à ceux qui la veulent, y croient et y travaillent.

Dernières nouvelles
spot_img
Related news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here